Les bonnes pratiques du passager moto

La conduite avec un passager ne s’improvise pas. Pour prendre du plaisir dès les premiers kilomètres et dissiper toutes appréhensions, il est important de transmettre à son passager les bonnes pratiques avant le départ: préparation, position sur la machine, comportement à adopter sur la route... Gardez en tête que c'est après plusieurs bonnes expériences en duo, que d'un passager, peut naître un nouveau motard.

Communication sur la route

Profiter de la préparation avant départ, pour mettre au point un code de communication avec votre passager. En plus de s'avérer rassurant, cela facilitera vos échanges sur la route. En effet, le vent et le casque ont tendance à couvrir la voix.

  • 1 pression de la main pour demander un ralentissement.
  • 2 pressions pour demander un arrêt.
  • Ajoutez à cela les signes de communication plus traditionnels comme le pouce levé pour signaler que tout va bien.

Monter et descendre de la moto

Pour le passager, monter et descendre d'une moto peut s'avérer être une formalité. Néanmoins, les chutes à l’arrêt sont nombreuses, alors qu'il existe des moyens simples pour les éviter:

  • Attendez que le pilote se soit installé sur la moto et vous signale de monter. Pour éviter la déstabilisation, le pilote doit être prêt à retenir la moto à la force de ses jambes.
  • Montez et descendez du côté gauche. La béquille latérale étant de ce coté, déployée, elle pourrait permettre de rattraper la moto en cas de déséquilibre.

La bonne position du passager moto

De manière générale, on conseille aux débutants de se tenir d’une main à la moto, de l’autre au pilote. Cette configuration permet de se tenir aussi fermement lors des accélérations que des décélérations. Ensuite, selon son aisance, le passager moto peut, soit se tenir aux deux poignets, soit des deux mains à la taille du pilote. Comme pour le conducteur, serrez bien les genoux. Vous devez avoir les jambes le moins écartées possibles pour que la moto ne perde pas en stabilité.

Le bon comportement du passager

À la différence du passager en voiture, le passager moto est un véritable acteur du pilotage. Son rôle est d'accompagner les mouvements du pilote et faire corps avec la machine. Dans un virage, l'erreur d'un passager serait de compenser les inclinaisons de la moto en se redressant ou de trop accentuer l'inclinaison. Cela risque de biaiser la trajectoire et de provoquer un accident. Le plus simple pour le passager est de rester droit, dans l’axe de la moto. Si la moto s’incline, il se penche avec elle, mais pas plus. À savoir aussi que c'est à basse vitesse que les mouvements du passager sont les plus sensibles. Il doit donc éviter les déplacements trop brutaux.

Le bon comportement du pilote

Efforcez-vous à rassurer le passager, surtout dans les premières minutes, en conduisant souple, sans à-coups et plus lentement que d’habitude. N’oubliez pas que le passager à généralement moins d’expérience que le pilote, anticipe moins facilement et n’a pas le contrôle de la machine. En duo, la moto est plus lourde, moins facile à manier et plus longue à freiner. Une vitesse moins rapide permet de mieux anticiper.

Enfin, le pilote doit être conscient qu’il est responsable de son passager, non seulement moralement, mais aussi financièrement (rapport à l’assurance). Bien entendu, les équipements moto obligatoires et conseillés sont les mêmes que pour le pilote. Pour plus d'informations.

Cette liste de conseils est non exhaustive. Pour plus d'informations, renseignez-vous auprès de la sécurité routière de votre département.