Nos conseils pour conduire la nuit

Un motard peut être amené à rouler de nuit, que ce soit pour une balade se terminant plus tard que prévu ou quand les nuits d'hiver empiètent sur vos trajets quotidiens... Cependant, la route de nuit ne s’improvise pas. L'obscurité réduit votre vision et diminue votre visibilité aux yeux des autres usagers.

Éviter l'éblouissement

L’éblouissement est dû à la lumière violente des phares qui vous croisent, au moment où votre rétine s’est habituée à l’obscurité. Portez des verres anti-reflets colorisés jaune. À défaut, visez le bord droit de la chaussée lors d'un croisement avec un autre véhicule.

La nuit couplée à la pluie

De nuit, le sol mouillé produit un effet miroir qui multiplie les risques d’éblouissement. En plus des préconisations contre l'éblouissement vues précédemment, il est conseillé de rouler sur le couple, en souplesse, en adoptant un rapport supérieur à celui que vous auriez choisi de jour, par temps sec.

Les virages de nuit

En début de courbe, le motard a besoin de voir loin pour accumuler les indices et négocier sa trajectoire. Cependant, les feux n’éclairent qu’une partie de la route et les éventuels obstacles sont moins visibles. Il est donc conseillé de ralentir.

Schema virage moto nuit

Conseils matériels

  • Vérifier l'état, la propreté et le fonctionnement de toutes les optiques (clignotants, feux avant et arrière, plaque).
  • Avoir une visière parfaitement nettoyée et complétez la d'un écran anti-reflets colorisé jaune pour diminuer les risques d'éblouissement.
  • S'assurer que la batterie est correctement chargée.
  • Choisir une tenue adaptée à la nuit, à la saison et à la météo. L'usage de dispositifs rétro-réfléchissants n'est pas une contrainte et améliore vos chances d'être détecté par les autres usagers. Il est possible d'acheter des dispositifs rétro-réfléchissants additionnels pour vos vêtements ou votre véhicule.

Conseils pratiques

  • Privilégier une conduite moins rapide que durant la journée.
  • Éviter de prendre la route de nuit si vous êtes fatigué. D'autant que le fonctionnement de la vue de nuit est physiologiquement épuisant.
  • L'alcool, les stupéfiants et les médicaments incompatibles avec la conduite sont à prohiber de jour, comme de nuit.

Cette liste de conseils est non exhaustive. Pour plus d'informations, renseignez-vous auprès de la sécurité routière de votre département.